CID50 – Présentation

5 mars 201920min101

Retour à l’accueil de la CID50

La CID50 de « gestion de la recherche » est décrite ci-dessous par le biais de

  • ses mots-clés officiels adoptés en 2021,
  • ses anciens mots-clés adoptés en 2016 à l’issue de la mandature 2012-2016,
  • les critères établis en 2017 en début de mandat 2017-2021.

Voir aussi le rapport de conjoncture de 2019.


Mots-Clés 2021

La mandature 2017-2021 a révisé les mots-clés. LA liste ci-dessous s’applique pour la mandature 2022-2026.

1- Positionnement dans des structures
1.a Direction internationale (direction d’une structure d’ampleur internationale, eg grand équipement international)
1.b Direction nationale (direction d’une structure nationale, eg. institut du CNRS)
1.c Direction de site (présidence d’université, D2RT, délégation régionale…)  
1.d Direction locale (direction d’une unité de recherche, unité de services…)
1.e Administration internationale (implication forte dans l’administration d’une structure internationale, direction adjointe par exemple)
1.f Administration nationale (implication forte dans l’administration d’une structure nationale, DAS d’un institut du CNRS, dans un ministère, D2RT adjoint…)
1.g Administration de site (implication forte dans l’administration d’une structure structurante sur un site)
1.h Administration locale (implication forte dans l’administration d’une structure locale, secrétariat général d’une unité par exemple)

2- Types d’activités
2.a Diplomatie scientifique, Actions internationales
2.b Animation de la recherche (dont coordination, programmation, pilotage, mise en réseau…)
2.c Structuration (réorganisation d’unités de recherche et autres actions structurantes)
2.d Mobilisation des instruments de la recherche (PIA, TGIR, etc.)
2.e Diffusion de la culture scientifique, Communication, Médiation
2.f Valorisation de la recherche et ingénierie projet
2.g Gestion des ressources humaines
2.h Déontologie et éthique scientifique
2.i Information scientifique et technique

3- Activités d’intérêt collectif
3.a Rayonnement du CNRS
3.b Instances
3.c Associations
3.d Syndicats
3.e Protection Patrimoine Scientifique et Technique


Critères

Pour le mandat 2016-2021 la CID a adopté les critères suivants. Elle se conforme à ces critères pour l’évaluation des chercheurs relevant en tout ou partie de la CID, pour les promotions ainsi que pour les concours DR2 auxquels elle participe.

Introduction
La « gestion de la recherche », au sens de la CID50, concerne les activités de management, de pilotage, d’appui, d’encadrement, de structuration et d’accompagnement de la recherche. La CID50, commission transdisciplinaire, a pour rôle d’évaluer et d’accompagner la carrière des chercheuses et des chercheurs qui ont investi leurs compétences et leur expertise dans ces activités. Dans son domaine de compétence, elle participe également à l’effort du CNRS pour identifier, recruter et promouvoir ses cadres supérieurs.

Demande d’évaluation par la CID 50
La CID 50 examine les dossiers des chercheuses et des chercheurs qui consacrent à moyen et long termes une part importante de leur activité à la gestion, à l’appui et à l’accompagnement de la recherche. Les personnes évaluées par la CID 50 continuent, néanmoins, à être rattachées à leur section d’origine pendant au moins 5 ans. Cette dernière a pour mission d’évaluer leur activité de recherche, si elle existe, pour une part de leur temps de travail. La CID 50 peut aussi interroger la section d’origine sur l’impact managérial de leur action vis-à-vis du domaine scientifique considéré.

Concernant les demandes de rattachement, la CID 50 ne prendra en considération que les chercheuses et les chercheurs ayant fait un choix clair et raisonné de s’investir dans le management de la recherche dans le cadre d’un projet professionnel en adéquation avec leur grade. Lorsqu’une personne aura choisi cette orientation de carrière, la demande de rattachement devra intervenir au plus tôt et de préférence avant que l’activité relevant de la CID50 ne limite l’évaluation par la section thématique. Les chercheuses et les chercheurs demandant à être évalués par la commission 50 doivent faire ressortir leur implication dans la gestion, l’appui et l’accompagnement de la recherche.

Sont concernés par exemple :
– Les chercheuses et les chercheurs en fonction dans les structures du CNRS telles que dans les structures de recherche, les délégations régionales, les directions des instituts du CNRS, les directions fonctionnelles ou transverses, etc.
– Les chercheuses et les chercheurs en fonction dans des structures extérieures au CNRS : Ministères, Ambassades, Commission européenne, Etablissements publics, Collectivités territoriales. Cette liste n’est pas limitative.
– Celles et ceux ayant d’importantes activités de gestion de la recherche au service d’un domaine particulier pourront être pris en considération par la CID. A titre d’exemple, sans toutefois être exhaustif, ces activités peuvent concerner : la communication et la médiation scientifique, la valorisation de la recherche, la protection du patrimoine scientifique, l’ingénierie et l’aide au montage de projets, …

Promotions et concours
Les chercheuses et les chercheurs relevant des domaines de compétences de la CID 50 peuvent bénéficier de promotions de grade et candidater aux concours d’accès au corps des directeurs de recherche au titre de cette commission. Un rattachement préalable à la CID50 est encouragé.

La candidate ou le candidat devra mettre en évidence ses motivations, son itinéraire dans le champ de la gestion de la recherche et ses réalisations. Une analyse et un descriptif clairs de son action et de son impact devront également être fournis. Le rapport devra aussi comprendre une réflexion sur son domaine d’action et de compétence ainsi qu’une présentation de ses projets à court et moyen termes.

Pour les candidatures à des promotions, la progression des activités sera déterminante.

Pour les candidatures pour l’accession au corps de DR2, les responsabilités assumées ou envisagées dans le cadre du projet devront être mises en évidence.

Critères d’évaluation
La qualité de l’activité est mesurée par la CID 50 à l’aune des critères suivants :

– Qualité de la formulation des activités, du projet de gestion de la recherche, de ses objectifs et des étapes à franchir.
– Qualité des résultats obtenus en matière de gestion et d’animation de la recherche.
– Capacités managériales, capacité à mobiliser une équipe et à structurer durablement un domaine en valorisant les acteurs, capacité d’appréciation et d’évaluation des personnels et des dossiers.
– Capacité à s’inscrire dans l’organisation générale de l’institution dans laquelle la personne travaille au vu de l’importance, de la spécificité de la fonction et du niveau de responsabilité.
– Capacités à la conduite des projets, y compris à mobiliser les instruments disponibles, à utiliser les leviers existants pour l’avancée du projet et à innover en matière de gestion de la recherche.
– Capacité à développer la mise en réseau et la pluridisciplinarité.
– Apport au rayonnement du CNRS, et à celui de la recherche en général. Capacité de représentation et d’expertise.
– Qualité des documents produits dans le cadre des activités effectuées, quantité et qualité de l’investissement.

Ces critères seront pondérés en fonction du temps de travail consacré respectivement à la recherche et au management. Il sera également tenu compte de l’ancienneté dans la fonction exercée et du niveau des responsabilités assumées.
Introduction
The terminology “Research management” is understood within the transdisciplinary commission CID50 as covering all the management, steering, support, coaching, structuring and assistance activities for research. CID50 has the role of evaluating and supporting the careers of researchers who have invested their skills and expertise in these activities. In its area of competence, it also participates in the CNRS’s effort to identify, recruit and promote its senior managers.

Request for evaluation by CID50
CID50 examines the files of researchers who devote a significant portion of their activity to the management, assistance and support of research in the medium and long term. The people assessed by the CID50 continue, however, to be attached to their original disciplinary section for at least 5 years. The mission of the latter is to assess their research activity, if it exists, for part of their working time. The CID50 may also query the original section as to the managerial impact of their action on the concerned scientific field.

With regard to requests for attachment, the CID50 will only consider researchers who have made a clear and reasoned choice to invest in research management as part of a professional project that matches their grade. When a person chooses this career orientation, the request for attachment must take place as soon as possible and preferably before the activity covered by the CID50 limits the assessment by the thematic section. Researchers requesting their evaluation by the committee 50 must show their involvement in the management, assistance and support of research.

For example, this concerns:
– Researchers working in the CNRS structures such as in research structures, regional delegations, the management of the CNRS institutes, functional or transversal management, etc.
– Researchers working in structures outside the CNRS: Ministries, Embassies, European Commission, Public Institutions, Local Authorities. This list is not exhaustive.
– Those with significant research management activities in the service of a particular area can be considered by the CID. For example, without being exhaustive, these activities may concern: Communication and scientific mediation, the promotion of research, the protection of scientific heritage, engineering and assistance in project-setting, etc.

Promotions and competitions
Researchers within the CID50 areas of competence can benefit from grade promotions and apply for access to the research directors’ bodies under this committee. An initial attachment to CID50 is encouraged.

The candidate must highlight his or her motivations, his/her experience in the field of research management and his/her achievements. A clear analysis and description of his or her action and impact will also have to be provided. The report must also include a reflection on its area of action and competence and a presentation of short- and medium-term projects.

For applications for promotions, the progress of activities will be decisive.

For applications to enter the body of DR2, the responsibilities assumed or envisaged under the project must be highlighted.

Evaluation criteria
The quality of the activity is measured by CID50 in accordance with the following criteria:

– Quality of formulation of activities, research project management, objectives and milestones.
– Quality of results obtained in the management and coordination of research.
– Managerial abilities, ability to mobilise a team and to sustainably structure an area by highlighting the contributions of participants, capacity for appreciation and assessment of staff and cases.
– Ability to be part of the general organisation of the institution in which the person works in view of the importance, specificity of the function and level of responsibility.
– Ability to conduct projects, including mobilizing available instruments, leveraging existing tools for project progress and innovating in research management.
– Ability to develop networking and multi-disciplinarity.
– Contributions to the CNRS’s reputation, and to that of research in general. Capacity for representation and consultancy.
– Quality of documents produced in the context of activities carried out, quantity and quality of investment.

These criteria will be weighted according to the working time devoted to research and management respectively. Seniority will also be taken into account in the function performed and the level of responsibility assumed.

Mots-Clés 2016

La CID50 fait partie des commissions interdisciplinaires du Comité national de la recherche scientifique. Son rôle est transdisciplinaire. Elle travaille en coordination avec la direction générale déléguée à la science du CNRS et en relation avec la totalité des instituts du CNRS. Son rôle est de faire l’évaluation des chercheurs dont une part significative de l’activité est consacrée à la « gestion de la recherche ». Ce terme générique recouvre les mots-clés suivants:

– Définition et management de la stratégie de recherche Europe et International
– Missions et activités d’intérêt collectif au service de la recherche
– Infrastructure collective (TGIR)
– Relations institutionnelles, relations inter-organismes
– Médiation scientifique
– Évaluation, audit, expertise
– Definition and management of European and International research strategies
– Missions and activities for research community interests
– Collective infrastructure (Very Large Research Infrastructure)
– Institutional relations, relations between research institutions
– Outreach
– Evaluation, audit, expertise